Mise en exploitation de la nouvelle aérogare de l’Aéroport International d'Alger

pic

Un avion de la compagnie Air Algérie, chargé de passagers, a décollé de la nouvelle aérogare d'Alger le 29 avril 2019, à 7

heures du matin. Ce décollage marque ainsi la mise en exploitation effective de la nouvelle aérogare.


Grâce aux efforts en trois ans et huit mois, le projet de la nouvelle aérogare de l’aéroport international d’Alger a enfin vécu ce moment historique. Le 21 avril, Monsieur Tahar Allache, président de la SGSIA, a annoncé aux médias que la nouvelle aérogare de l'aéroport d'Alger serait officiellement mise en exploitation le 29 avril. Le 24 avril, les différents médias locaux d'Algérie se sont rendus à l’aérogare pour faire un reportage complet sur les travaux préparatifs avant son exploitation. Le même jour, la Protection Civile locale a procédé à une nouvel examen des installations de protection anti-incendie de l'aérogare afin d'éviter tout risque de sécurité lors de son exploitation.


Le 29 avril, à 3 heures du matin, après l'inspection finale du système aéroportuaire par le personnel de maintenance du projet, un Boeing 737-800 Emirates s'est amarré au poste W24C de la nouvelle aérogare pour se préparer au décollage. Les passagers attendaient l'embarquement à la porte numéro 22 pour un voyage à destination de l’aéroport international de Paris Charles de Gaulle. Le même jour, 16 vols étaient arrivé ou partis de ce nouveau terminal.



La nouvelle aérogare mise en exploitation, l’aéroport international d’Alger est devenu le plus grand aéroport d’Afrique avec un trafic annuel de 10 millions de passagers. Cet aéroport dispose ainsi de la classe A de l’Association de l’aviation civile internationale. La bonne exécution de haute qualité par CSCEC a permis de livrer à temps la nouvelle aérogare de l'aéroport international d'Alger . CSCEC a finalement achevé ce projet, et ainsi accompli avec succès cette mission importante et historique. Ce nouvel aéroport contribuera à l’amélioration de l’expérience de voyage des passagers et de l'environnement des investissements du pays. Il deviendra un pôle des transports en Afrique du Nord et un projet phare de coopération entre la Chine et l'Algérie.